Paris quartier d’été investit le parvis du trocadéro

Rizoma de Sharon Fridman
Interprétée à l’aube par 70 danseurs et 10 violoncellistes, cette vaste éco-chorégraphie matinale inscrite dans Paris est un monde dans un monde. Une cérémonie à la fois ouverte et secrète, à vivre au point du jour dans la capitale, loin de la foule  et à savourer avant de rejoindre les autres, le travail ou son lit, et la ville éveillée.
Le chorégraphe israélien Sharon Fridman a imaginé une fresque à taille humaine sur ce qui nous unit, sur notre possibilité à nous mouvoir et à nous régénérer.
Le rhizome est la partie souterraine d’une plante vivace : il nourrit les espèces souterraines capables de le consommer. Cassé ou coupé, il peut se reconstruire à partir de n’importe quel endroit de sa tige, et s’il meurt, il enrichit le sol en matière organique.
Partant de cette merveille de la nature (célébrée ailleurs et autrement par Gilles Deleuze), le chorégraphe israélien Sharon Fridman a imaginé une fresque à taille humaine sur ce qui nous unit, sur notre possibilité à nous mouvoir, indépendamment ou ensemble, et à nous régénérer.
S’inspirant de la nature, Rizoma tisse et nourrit les liens entre les corps et les lieux, entre le mouvement et le sol, entre la danse et la terre. Comme le rhizome, cette pièce peut naître et se dérouler dans n’importe quel endroit, remplissant les vides, grandissant comme l’herbe, entre et au milieu des choses. C’est une composition géographique qui utilise les éléments naturels du site sur lequel elle se développe : corps, voix, architecture urbaine, lumière naturelle. Une chorégraphie écologique qui aspire à se dérouler en parfaite harmonie avec l’espace investi et l’instant.
Coproduction Paris quartier d’été, Mister Dante, Compania Sharon Fridman
En partenariat avec le Théâtre National de Chaillot
Parvis du Palais de Chaillot (Paris 16e), le 18 juillet à 6h30
Cafés et croissants offerts à l’issue de la présentation !
Durée : 30 mn
Accès libre

Vous aimerez aussi...